Posts pour le tag ‘musique’

Analyse d’Émilie Jolie, un conte pas si moderne

dimanche 15 janvier 2017

vive la dépressionÉmilie Jolie, c’est difficile d’y avoir échappé quand on est né dans les années 70 (et visiblement, après aussi). Je me souviens bien du 33 tours, de la pochette et des dessins. Ils avaient un petit aspect inquiétants.
Et je me souviens aussi, malgré l’aspect indéniablement sympathique et enlevé de l’essentiel du disque, d’avoir toujours eu des moments de flottement, voire d’angoisse, que je n’arrivais pas bien à identifier.

(suite…)

Des nuages devant la lune

jeudi 10 décembre 2015

please hurry home to me
Aujourd’hui, commentaire (pas très) composé d’une petite perle de variet-pop qui marqua ma jeunesse (vous gardez vos remarques merci) : Clouds Across The Moon, de RAH Band.

Un fort beau morceau sorti en 1985, joyeux et tout. Boîte à rythmes orientée dancefloor, Rhodes, basse synthé qu’on croit sortie du premier album d’Imagination, cordes presque pas en plastique, petits bruits space-opera, on s’amuse bien… Jusqu’à ce qu’on écoute un peu les paroles. Là c’est tout de suite moins drôle. Dans le meilleur des cas, mélancolique, voire plutôt amer. Et comme l’amer est ton miroir, tu contemples ton âme, ça fait réfléchir.

(suite…)

Bach, Chopin, et la musique de pianiste

lundi 02 novembre 2015

Quand ça tombe sous les doigts, c'est de la musique de pianiste
Ce qui est génial avec la musique, c’est que je sais que jusqu’à la fin de mes jours (ça c’est de la formule), je vais encore et toujours découvrir des trucs qui me donneront envie de me lever le matin rien que pour les jouer/les écouter, des trucs dont je vais rêver note à note, des trucs qui me feront à chaque fois avoir des frissons et les larmes aux yeux comme la midinette que je suis, des trucs, aussi, avec quoi je vais faire chier mon entourage pendant pas mal de semaines systématiquement, heureusement qu’ils sont compréhensifs et/ou pas trop éloignés de ce que j’aime (vous me direz, c’est assez logique).

(suite…)

Si à 50 ans t’as pas écouté du Mahler, t’as raté ta vie

vendredi 25 septembre 2009

Mahler en pleine action

Une fois n’est pas coutume, on ne parlera ici ni de frèmeouorque, ni de design pattern, ni de champ lexical. L’un de mes nombreux vices, au-delà de la bière, des tournures improbables et de l’affèterie syntaxique, consiste en un rapport viscéral avec musique.

Pas uniquement classique, mais pour aujourd’hui, ça sera le sujet — encore que je doute de parler d’électro ou de minimale allemande sur ces pages un jour, mais bon, on ne sait jamais.

(suite…)